Attentat Bruxellois

Votre navigateur ne supporte pas javascript. Vous consultez une version du site moins conviviale...

Lors d’un séjour bruxellois, le cri de la girafe et d’autres animaux de la savane rencontrés à utopie sonore se sont concertés pour organiser de véritables artichauts sonores !

L’idée originale a germé progressivement pendant les discussions de l’édition 2017 d’utopie sonore, suite à un constat et une envie. Tout d’abord le constat de la violente confrontation entre la teneur des messages ambiants, sécuritaires, poussant à la consommation moutonnière, et la réalité des oppressions et violences faites aux peuples. Et puis une envie d’utiliser nos énergies et nos savoir-faire de créateurs et créatrices de son, en proposant une réponse militante, poétique et réutilisable.

Les participant·e·s à cette action se sont retrouvé·e·s pendant 4 jours à Bruxelles, pour réfléchir au comment, quoi, où. Très vite, les discussions ont convergé sur l’idée de la réappropriation de l’espace public, dans des endroits où les auditeurs seraient amenés à rester quelques minutes. Les transports en communs nous ont semblé intéressants. En pleine période des « fêtes de noël », difficile de passer à côté des messages consuméristes ambiants. Ça a naturellement constitué l’un des thèmes de notre intervention. Nous avons également travaillé à l’exploration de plusieurs dispositifs de diffusion, et pour des raisons de temps et de praticité, nous avons convergé vers l’utilisation de 4 enceintes contrôlées à distance chacune par un smartphone.

Le collectif a donc travaillé à la collecte de sons dans la ville, à l’interview, à l’écriture et à l’enregistrement de textes, puis après une étape de montage, nous avons expérimenté notre artichaut sonore à plusieurs reprises dans le tramway de Bruxelles, avec succès. Nous travaillons maintenant à la construction d’outils pour permettre à d’autres collectifs de s’approprier le dispositif. Pour commencer, une bande dessinée qui explique le déroulement. Et puis à venir un document pour raconter comment faire son propre artichaut sonore. Affaire à suivre.

 

En attendant, vous trouverez sur cette page, en écoute et en téléchargement, une version stéréo spatialisée pour une écoute au casque, ainsi que les 4 pistes permettant de reproduire l’expérimentation dans votre tramway de proximité. Joyeux noël !

 

Sources

Un attentat, un artichaut, quelle différence ?

 

< />
<iframe src="https://lecridelagirafe.org/son/artichaut-bruxellois/embed/" width="100%" height="300px" scrolling="no" ></iframe>

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *