La ville par le sous-sol

Votre navigateur ne supporte pas javascript. Vous consultez une version du site moins conviviale...

L’exploration urbaine, c’est pour certain·e·s toute une aventure, pour d’autres une manière de se réapproprier la ville. En 2006, alors que j’allais fureter dans les friches désaffectées de l’hôpital Sabourin, j’échangeais via internet avec Le Duc, véritable figure de l’urbex à Clermont-Ferrand.

Dix ans plus tard, à l’occasion de la préparation d’une émission qui n’a jamais vu le jour, je m’étais rendu avec le Duc dans les caves de Radio Campus, alors au 16 rue Degeorges. Nous y avions discuté au micro des caves de Clermont-Ferrand, de leurs usages passés, de leur abandon progressif avec l’arrivée du confort moderne. Puis de son histoire à lui, qui très tôt avait appris à pousser les portes entrouvertes de la butte clermontoise. Et cette question, comme un fil conducteur de nos discussions : pourquoi interdire l’accès à des endroits construits par l’humain ?

L’enregistrement de nos discussions a dormi pendant quelques années sur mon disque dur. Dommage…

Auteur, autrice

< />
<iframe src="http://lecridelagirafe.org/son/la-ville-par-le-sous-sol/embed/" width="100%" height="300px" scrolling="no" ></iframe>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.